Le prix Schlingo pour Pix et Mo !

JOIE !

Nos deux camarades ont reçu conjointement le 8e prix Schlingo à Angoulême cette année. Bravo les gars !

Les 3 petits cochons reloaded

Les beaux journaux
  • Fluide Glacial  On touche avec les yeux !!
    N°477 - 4 février 2016
    On touche avec les yeux !!
  • Fluide Glacial  Secretly We Are Gherkins
    N°476 - 7 janvier 2016
    Secretly We Are Gherkins
  • Fluide Glacial  Sensation, motion, admiration !
    SÉRIE OR N°73 - 23 décembre 2015
    Sensation, émotion, admiration !
Les beaux albums

DÉPÊCHES FRAÎCHES
03/02/2016
Cadeau empoisonné, mon fils m'a acheté un drone pour mon anniversaire. Un tout petit, avec une caméra et une radiocommande dotée d'un écran, qui permet de voir en simultané ce que voit le drone, et de filmer. C'est vrai, quoi, ça faisait longtemps que ça me chatouillait, ces drones.
Quadcopter HUBSAN H107D X4 FPV


Je m'étais un peu renseigné vous pensez bien, et jusqu'à aujourd'hui, il n'existait pas d'intermédiaire entre des merdes chinoises à 50€ qui marchent pas et les drones de pro qui ne commencent pas à moins de 1500 boules. Et donc, j'avais oublié ça et j'étais pas retourné voir. Et paf, là j'en ai un. Mais aussitôt, je ricane. À 150€, j'étais sûr d'un lézard. Un truc aussi ambitieux ne peut pas fonctionner pour de vrai à ce prix, c'est une autre merde chinoise qui : ou ne va pas marcher, ou va tomber en rade au deuxième essai.
Mais les Chinois ont changé. Ou c'est moi. Enfin, bref, je mets les piles, j'allume le bazar, et ça marche. Ça monte, ça descend, ça va, ça vient, et ça filme. Ah ah ricané-je derechef, ça marche, d'accord, mais dans le salon. Une fois dehors, ça va être balayé par le doux zéphyr, comme tous les hélicoptères chinois que j'ai achetés, totalement inaptes au vol extérieur malgré la réclame. Là, non seulement la chose tient dans le vent, mais il avance face au vent ! Et là, les bras m'en tombent. Parce que, pardonnez du peu, mais les zinzins radiocommandés, je connais. Qui flottent, qui roulent, qui volent, j'en ai construit une paire quand j'avais du temps à perdre.
Donc je mesure à sa juste dimension l'absolu prodige des quelques dizaines de grammes que je tiens dans mes mains.
Récapitulons précisément pour les béotiens. Dans ce ridicule petit tas de plastoc, vous avez : les quatre moteurs qui font marcher le truc, le machin qui fait que les moteurs tournent ensemble dans le bon sens, le machin qui commande aux moteurs de tourner plus ou moins (c'est ça qui le fait voler dans le sens qu'on veut), qui allume ou éteint la caméra (ça s'appelait des servo-commandes au moyen-âge), le machin qui reçoit les signaux par radio pour les transmettre au machin précédent (le récepteur), la caméra, le machin qui règle l'exposition et la focale de la caméra, le machin qui envoie les images par radio à l'écran de la radiocommande, où une carte mémoire les enregistre, plus un accu pour faire marcher tout ce bordel.
Le bordel en question est comprimé dans des cartes électroniques de quelques centimètres. Et ça marche. Ça marche même trop bien. L'incroyable puissance de ces microscopiques moteurs peut envoyer très vite l'engin hors de portée de la radio (100m) en cas de geste intempestif, les témoignages sont nombreux sur le net de types qui l'ont perdu bêtement. Mais dans le principe, j'y suis arrivé : vous pouvez faire voler le drone en regardant l'écran et en voyant le monde par son œil comme un oiseau (d'ailleurs au-delà de 20m, c'est obligé, il est si petit que vous ne le localisez plus en vue directe), l'envoyer au dessus du toit de votre maison, ou avoir une idée de la vue à 50 m de hauteur, ces cons d'oiseaux n'auront plus à nous frimer, on voit ce qu'ils voient quand ils volent.
Un vieux rêve.









Bon, le pilotage est assez difficile à acquérir et comptez pas trop dessus pour mater votre voisine qui bronze à poil, la def est pas extra extra, mais rien que ça, c'est déjà extraordinaire. Merci qui ?
Merci, les Chinois.


Léandri

(PS : les photos sont des captures d'écran pourries. Dans les films, c'est un petit peu mieux.)
Quadcopter HUBSAN H107D X4 FPV

31/01/2016
Du coup, Nadia Khiari rira encore ! (haha, Umour !)
Toutes nos sincères félicitations !

25/01/2016

20/01/2016
JC Menu est un ami, bien qu'il soit victime d'une maladie honteuse : un prénom double, et qui commence par Jean, ce qui frise l'infini ridicule.
Pis, depuis sa naissance, le pauvre subit régulièrement, dans les vils médias, une faute d'orthographe révélatrice d'une malédiction universelle à côté de laquelle celle de Toutankhamon, qui s'appellait en vérité Jean-Bruno, fait grise mine et visage blême : que ne l'a-t-on affublé de prénoms ridicules, Jean-Claude, Jean-Pascal, Jean-Christophe, et j'en passe. Ah non, en fait il s'appelle Jean-Christophe.
Aprés avoir perdu son temps quelques années à éditer de sombres amateurs comme Jean-Lewis Trondheim, Jeanne-Marjane Satrapi, ou Jean-Riad Satouf, JC Menu a enfin décidé de passer aux choses sérieuses. Il a pour cela choisi -comme on dit souvent à la télé-, notre magazine pour révéler à la face du monde et un peu à son profil, ce que signifie la vie, la mort, et un bon concert avec des gros amplis. Alors qu'en fait, il n'a pas trop choisi, c'est Yan Lindingre, qui un jour où les terrasses de café étaient plus sûres et moins peu sûres qu' aujourd'hui, décida d'offrir à son écurie cet étalon de choix.
Un livre d'une rare finition, une couverture exceptionnellement sensuelle au toucher, (« Je les ai bien fait yéch, à la fab'… » me rèvélait-il lui-même), et un contenu surprenant, interpellant en chacun de nous la part de fantaisie et de rigueur intellectuelle, que lui seul enfin bref.
Amateurs de rock garage, levez-vous d'un bond, et lisez.
Oui, debout.
Un peu de respect, merde.

Fluide Glacial met fin à l'obscurantisme et offre au monde ébahi la vision peu commune d'un type pourtant né à Amiens.

Jean-Frank THIRIET

CHROQUETTES de JC Menu, sort aujourd'hui en librairie aux belles éditions Fluide Glacial.
Ci-joint, un document prouvant qu'avec Jean-Christophe, on se marre.

© photo : David Rault

12/01/2016
Gérard Viry-Babel a reçu, il y a quelques semaines, dans son modeste château du XVIIe (siècle) sis au cœur de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, la rédaction de France 3 (Lorraine) venue implorer une audience auprès DU spécialiste incontesté du plus grand de nos héros rouge-sauciflard : Superdupont. Elle est repartie ravie avec sous le bras, un reportage indispensable consacré au superfrançais. Voici :

Écoutez

Une colonne à la Une
Ce sera du 4 février au 4 mars 2016 à la galerie ZIC & BUL à Paris (eh oui, Paris...) et ce sera super.
Le vernissage c'est le 4 février.

Yeah !

C'était bien, c'était chouette, on y retournera.

toutes les dépêches