Leblog
DÉPÊCHES FRAÎCHES
31/03/2016
Le Fluide Glacial 479. Mais pas seulement.
C'est aussi dedans que vous admirerez béats, béates, les premières planches de GAI LURON by Fabcaro & Pix !
Car, oui, IL REVIENT !
Hop

29/03/2016
By Jérôme Duveau
Une autre image au mouvement subtil.
Retrouvez PETE BEST (par Thiriet et Duveau) dans les pages de Fluide chaque mois et tous les trucs et les machins de Jérôme Duveau là : jeromeduveauindustrie.tumblr.com

23/03/2016
Pix et Le Fluide 479. Une belle rencontre entre la jolie couv. GAI LURON et son créateur ravi qui valait bien un petit cliché.
IL revient !

09/03/2016
Ça c'est important !
Les camarades Besseron et son ami Xav sortent un nouveau rond à musique : FROM RUST TO DUST.
Featuring : des poulets, du bottle neck, de la washboard (vous avez fait de l'anglais à l'école), de la guitare grasse, de la voix rauque'n roll.

Super !
(clique là dessous)
Déjà des dates :

05/03/2016
C'est aussi un film qui a du retour, embouteillé* par Benoît Delépine et Gustave Kervern, avec notamment l'aide de Gérard DEPARDIEU, Benoît POELVOORDE, Vincent LACOSTE, Céline SALLETTE et actuellement en salle.
«Tous les ans, Bruno fait la route des vins... sans quitter le salon de l'Agriculture ! Mais cette année, son père, Jean, venu y présenter son taureau champion Nabuchodonosor, décide sur un coup de tête de l'emmener faire une vraie route des vins afin de se rapprocher de lui... »
Ça, c'est une partie du pitch. Pour la suite, ruez-vous vite au ciné; c'est en salle depuis le 2 mars et, tiens, voici la bande-annonce :



À noter quelques apparitions remarquables, telles que celles de Houellebecq, Blutch et, carrément, notre expert Franky Baloney (Fred Felder. Vous saviez, ça) !
La preuve :



À la bonne vôtre !
(Plus d'infos là  www.le-pacte.com)


* On va se gêner, tiens, avec les références vitipicoles !
Fred Felder, un acteur de premier plan !

04/03/2016
Enfin presque. Ça se termine sur la fin.
Impossible de ne pas adorer Hugot (Jean-Pierre, les jeunes). Impossible de ne pas être sensible à sa fantaisie fantasque qui lui fait ouvrir grand les yeux pour qu'on voit bien comme ils brillent.
Comme ils brillent quand il raconte des conneries, Jean-Pierre Hugot !!
Là, vous en prenez pour 6 minutes d'impro dans un brouhahahahahahahaha! de bouclage du 479 (3 mars 2016.)
Dressez bien l'oreille si elle est indisciplinée et courage jusqu'au bout.
La bise à toutes !
Ici à la Fashion Week End Fluide Glacial du n°475, fin 2015.

27/02/2016
«Le film de François Ruffin fait un tabac et c’est tant mieux.» disent les amigos de Là-bas si j'y suis.
En tout cas, c'est vrai, depuis sa sortie en salle le 24 février dernier, plein de gens en parlent et pas que des Charlots !
(je me fais plaisir.)


Faut donc aller le voir pour en parler vous aussi !

Ce qui est bien rigolo, c'est que dans le FLUIDE GLACIAL de ce mois-ci (N°478, page 28) ISA nous sort une bien chouette histoire de carrément 6 pages (a chom' pô l'Isa !) qui a pour "héros", tout bien raccord à notre actu, Bernard Arnault. Yes !



FLUIDE GLACIAL, le journal au fait de l'actualité, au faîte, à donf !
Achetez-le encore mieux.
La tournée MERCI PATRON dans les salles :
http://fakirpresse.info/Merci-patron-en-tournee.html

25/02/2016
Panic! Reverse, dont c'est la 5e édition cette année, c'est un festival qui propose à des graphistes de tous poils d'imaginer des affiches de films fictifs.
On pense un peu là maintenant à Dylan Pelot et son cinéma introuvable... Pour aller plus loin, de jeunes et dynamiques vidéastes et cinéastes seront invités à tourner les films des affiches retenues. Projections des meilleurs en fin d'année.
Attention, nous dit-on, vous n'avez que jusqu’au 28 février pour envoyer votre affiche !





Tout ce qu'il faut savoir : http://www.panicreverse.com/edition5
Fun !

23/02/2016
Quoique.
Certains d'entre nous aiment le football, surtout quand les Allemands attaquent.
Le football dans les tranchées ? Une rumeur, un ragot. On a retrouvé des poteaux enterrés dans la Meuse, mais il est encore trop tôt pour tirer. Des conclusions.Attendons de voir le blanc de leurs yeux.
La première guerre mondiale manquait d'arbitres, c'est un fait connu. Mais comment faire entendre un coup de sifflet au milieu des obus ? GUILLAUME BOUZARD ne répond pas à cette question. Il tousse, gêné, louvoie, nous offre un café, sort reclouer la balancoire de ses enfants, (allusion finaude à un autre de ses opuscules), revient, s'étonne qu'on soit encore là, nous offre un café, sort le DVD du match BOULOGNE SUR MER/BOULOGNE SUR SEINE, treize-zéro pour Boulogne.
Alors ? Un livre sur Verdun ? Fayotage auprés d'un rédacteur en chef lorrain? Surf sur la vague du buzz en cours? N'accusons pas GUILLAUME BOUZARD d'opportunisme, je le connais, c'est un pur. Et un rigolo. Faire rire avec une guerre qui fît :



Oui. Il le put, il le fît, vous le lirez, car «Les fenêtres sont des trous qui ont réuss» J'ai entendu ça mardi à une soirée poésie, j'ai trouvé ça bau, et promis de le replacer à la première occasion, même si inadéquate.
Entre ici, GUILLAUME BOUZARD, répands en nos coeurs la noblesse de ton esprit et la fraîcheur de ton humour, toujours nécessaire à notre morosité et notre désespoir.



J-M. Thiriet
Les poilus, l'album de Bouzard aux belles éditions Fluide Glacial

17/02/2016
HAHA ! ENCORE UNE PUBLE !

13/02/2016
Oui, on est un peu à la bourre. Mais bon, allez, hein...
La Zik c'est Léo, un charmant camarade guitariste virtuose (manouche dans le style cependant) et fiston de notre Bruno Léandri (virtuose en tout) en compagnie de Cordelia qui chante sensuel.
Léandri n'était pas là, au fait.

10/02/2016
Le premier, de mémoire, critérium (avec vélos) d'Angoulême organisé de concert par Nix et Fred Felder, le Off of Off, Charente Libre et Le Lombard a vu l'équipe de Fluide Glacial se distinguer !
Bicyclettes au pied, nos vaillants auteurs sont donc arrivés au bout de l'éreintant parcours sous pluie battante. Quel courage les copains !
L'année prochaine, il est prévu une course de voitures-balais... À suivre.
La Charente Libre a commenté ce qui fut tout de même un événement !

07/02/2016
C'était dans le cadre du festival Quai des Bulles 2015.
Et, JOIE, il y avait par-là Bruno Léandri qui s'est improvisé avec bonheur conférencier de l'expo...
Une super exposition conçue par Terreur Graphique et Nicoby.

06/02/2016
Cette année à Angoulême, en marge du big festival international de la BD, l'impayable Pixel Vengeur (Pix) et l'immense Mo/cdm (Mo) ont reçu, pour leur album LES 3 PETITS COCHONS RELOADED, la plus cool des distinctions de l'année : LE PRIX SCHLINGO !
Le 19/20 Poitou-Charentes en a fait l'écho. On est bien fiers, nous, chez Fluide...
LES 3 PETITS COCHONS RELOADED, Pix + Mo, aux belles éditions Fluide Glacial.

03/02/2016
Cadeau empoisonné, mon fils m'a acheté un drone pour mon anniversaire. Un tout petit, avec une caméra et une radiocommande dotée d'un écran, qui permet de voir en simultané ce que voit le drone, et de filmer. C'est vrai, quoi, ça faisait longtemps que ça me chatouillait, ces drones.
Quadcopter HUBSAN H107D X4 FPV


Je m'étais un peu renseigné vous pensez bien, et jusqu'à aujourd'hui, il n'existait pas d'intermédiaire entre des merdes chinoises à 50€ qui marchent pas et les drones de pro qui ne commencent pas à moins de 1500 boules. Et donc, j'avais oublié ça et j'étais pas retourné voir. Et paf, là j'en ai un. Mais aussitôt, je ricane. À 150€, j'étais sûr d'un lézard. Un truc aussi ambitieux ne peut pas fonctionner pour de vrai à ce prix, c'est une autre merde chinoise qui : ou ne va pas marcher, ou va tomber en rade au deuxième essai.
Mais les Chinois ont changé. Ou c'est moi. Enfin, bref, je mets les piles, j'allume le bazar, et ça marche. Ça monte, ça descend, ça va, ça vient, et ça filme. Ah ah ricané-je derechef, ça marche, d'accord, mais dans le salon. Une fois dehors, ça va être balayé par le doux zéphyr, comme tous les hélicoptères chinois que j'ai achetés, totalement inaptes au vol extérieur malgré la réclame. Là, non seulement la chose tient dans le vent, mais il avance face au vent ! Et là, les bras m'en tombent. Parce que, pardonnez du peu, mais les zinzins radiocommandés, je connais. Qui flottent, qui roulent, qui volent, j'en ai construit une paire quand j'avais du temps à perdre.
Donc je mesure à sa juste dimension l'absolu prodige des quelques dizaines de grammes que je tiens dans mes mains.
Récapitulons précisément pour les béotiens. Dans ce ridicule petit tas de plastoc, vous avez : les quatre moteurs qui font marcher le truc, le machin qui fait que les moteurs tournent ensemble dans le bon sens, le machin qui commande aux moteurs de tourner plus ou moins (c'est ça qui le fait voler dans le sens qu'on veut), qui allume ou éteint la caméra (ça s'appelait des servo-commandes au moyen-âge), le machin qui reçoit les signaux par radio pour les transmettre au machin précédent (le récepteur), la caméra, le machin qui règle l'exposition et la focale de la caméra, le machin qui envoie les images par radio à l'écran de la radiocommande, où une carte mémoire les enregistre, plus un accu pour faire marcher tout ce bordel.
Le bordel en question est comprimé dans des cartes électroniques de quelques centimètres. Et ça marche. Ça marche même trop bien. L'incroyable puissance de ces microscopiques moteurs peut envoyer très vite l'engin hors de portée de la radio (100m) en cas de geste intempestif, les témoignages sont nombreux sur le net de types qui l'ont perdu bêtement. Mais dans le principe, j'y suis arrivé : vous pouvez faire voler le drone en regardant l'écran et en voyant le monde par son œil comme un oiseau (d'ailleurs au-delà de 20m, c'est obligé, il est si petit que vous ne le localisez plus en vue directe), l'envoyer au dessus du toit de votre maison, ou avoir une idée de la vue à 50 m de hauteur, ces cons d'oiseaux n'auront plus à nous frimer, on voit ce qu'ils voient quand ils volent.
Un vieux rêve.









Bon, le pilotage est assez difficile à acquérir et comptez pas trop dessus pour mater votre voisine qui bronze à poil, la def est pas extra extra, mais rien que ça, c'est déjà extraordinaire. Merci qui ?
Merci, les Chinois.


Léandri

(PS : les photos sont des captures d'écran pourries. Dans les films, c'est un petit peu mieux.)
Quadcopter HUBSAN H107D X4 FPV

31/01/2016
Du coup, Nadia Khiari rira encore ! (haha, Umour !)
Le papier dédié chez Siné Hebdo. Toutes nos sincères félicitations !

26/01/2016
Fluide Glacial sera bien évidemment présent au 43è Festival d'Angoulême du Jeudi 28 au dimanche 31 janvier 2016.
On sera presque tous là : Le Monde des Bulles (Stand CM 04) - Place du Champ de Mars, Angoulême

LES DÉDICACES DES COPAINS :

JEUDI
Jean-Christophe Menu 12h à 14h
Olivier Besseron 14h à 16h & 17h30 à 19h
Frédéric Felder 14h à 16h & 17h30 à 19h
Pixel Vengeur 14h à 17h30
Nikola Witko 14h à 16h & 17h30 à 19h
Guillaume Bouzard 16h30 à 19h
Jean-Pierre Hugot 17h30 à 19h


VENDREDI
Jean-Pierre Hugot 10h à 12h & 16h à 17h30
Yan Lindingre 10h à 12h
Pixel Vengeur 10h à 12h & 14h à 16h
Jake Raynal 12h à 14h
Olivier Besseron 14h à 16h & 17h30 à 19h
Frédéric Felder 14h à 16h & 17h30 à 19h
Nikola Witko 14h à 16h
Guillaume Bouzard 16h à 17h30
Romain Dutreix 16h à 17h30
Riad Sattouf 17h30 à 19h
Jean Solé 17h30 à 19h


SAMEDI
Edika 10h à 12h & 18h à 20h
Frank Margerin 10h à 12h & 18h à 20h
Riad Sattouf 10h à 12h & 14h30 à 16h
Romain Dutreix 12h à 14h & 18h à 20h
Jean-Pierre Hugot 12h à 14h
Nikola Witko 12h à 14h
Olivier Besseron 14h à 16h
Guillaume Bouzard 14h à 16h
Frédéric Felder 14h à 16h
Daniel Goossens 16h à 18h
Jean Solé 16h à 18h
Pixel Vengeur 16h à 18h


DIMANCHE
Guillaume Bouzard 10h à 12h
Romain Dutreix 10h à 12h
Daniel Goossens 10h à 12h & 14h à 16h
Olivier Besseron 12h à 14h & 16h à 17h30
Frédéric Felder 12h à 14h & 16h à 17h30
Pixel Vengeur 12h à 14h
Jake Raynal 14h à 16h
Nikola Witko 14h à 16h
Le FIBD (comme on dit vite)

25/01/2016

23/01/2016
Il l'est tellement, qu'il ne présente ses vœux qu'une fois par an.
Son petit dernier.
Lisez-le ou alors sinon il vient chez vous et il renverse tous vos petits bibelots.

20/01/2016
JC Menu est un ami, bien qu'il soit victime d'une maladie honteuse : un prénom double, et qui commence par Jean, ce qui frise l'infini ridicule.
Pis, depuis sa naissance, le pauvre subit régulièrement, dans les vils médias, une faute d'orthographe révélatrice d'une malédiction universelle à côté de laquelle celle de Toutankhamon, qui s'appellait en vérité Jean-Bruno, fait grise mine et visage blême : que ne l'a-t-on affublé de prénoms ridicules, Jean-Claude, Jean-Pascal, Jean-Christophe, et j'en passe. Ah non, en fait il s'appelle Jean-Christophe.
Aprés avoir perdu son temps quelques années à éditer de sombres amateurs comme Jean-Lewis Trondheim, Jeanne-Marjane Satrapi, ou Jean-Riad Satouf, JC Menu a enfin décidé de passer aux choses sérieuses. Il a pour cela choisi -comme on dit souvent à la télé-, notre magazine pour révéler à la face du monde et un peu à son profil, ce que signifie la vie, la mort, et un bon concert avec des gros amplis. Alors qu'en fait, il n'a pas trop choisi, c'est Yan Lindingre, qui un jour où les terrasses de café étaient plus sûres et moins peu sûres qu' aujourd'hui, décida d'offrir à son écurie cet étalon de choix.
Un livre d'une rare finition, une couverture exceptionnellement sensuelle au toucher, (« Je les ai bien fait yéch, à la fab'… » me rèvélait-il lui-même), et un contenu surprenant, interpellant en chacun de nous la part de fantaisie et de rigueur intellectuelle, que lui seul enfin bref.
Amateurs de rock garage, levez-vous d'un bond, et lisez.
Oui, debout.
Un peu de respect, merde.

Fluide Glacial met fin à l'obscurantisme et offre au monde ébahi la vision peu commune d'un type pourtant né à Amiens.

Jean-Frank THIRIET

CHROQUETTES de JC Menu, sort aujourd'hui en librairie aux belles éditions Fluide Glacial.
Ci-joint, un document prouvant qu'avec Jean-Christophe, on se marre.

© photo : David Rault

Écoutez

Une colonne à la Une
Page 10
Page 21
Page 8
Page 1