Leblog
DÉPÊCHES FRAÎCHES
08/06/2017
C'était mardi au Bougainville (rue de la Banque, Paris), oui c'est de la pube. Allez-y.
Alors, on était un million. C'était bien ça. Y avait de l'auteur talentueux et du taulier...
En face de moi, cet être spécial, ce génie qu'on espère, qu'on rencontre et qu'on y croit pas. Sauf si on est vigilant. Je l'étais (ce soir-là) : DANIEL GOOSSENS !
Love lui !
J'ai passé une bonne soirée. Merci.
Mon dernier bouclage (cf. le titre). A bah je chouine, oui, mais, hein, c'est pas rien... bande de.

Bisous à toustes !
Une bonne soirée, donc, c'était parfait. Ah... arh... peut-être, si, quelque chose de toxique dans un coin. De nocif dans l'air, hélas... dommage.
À part ça, oui, bien, super la joie dans l'amitié toute simple, à l'image de cette image de Fred (le jeune Felder) au centre de cette scène multipliant les rognons !

02/06/2017
Un plan plongeant sur son boulot de fourmi.
Une case (UNE SEULE) de la planche de Pete Best (Thiriet au scénar.) éditée page 83 du Fluide 493, en kiox depuis hier 1er juin 2017.
Vous voyez le boulot que ça représente, payé une misère ?
Vous voyez bien ? (clic ↑)

01/06/2017
Je suis bien plus rapide !
Celle-ci, elle est bien rigolote, non ?
Hein, t'en dis quoi ?
Merci Jean-Paul ROYNETTE
Écrivez comme des folles à : movida@fluideglacial.com

31/05/2017
Un monde parfait mis en musique par Thiriet.
Un monde parfait mis en image par Thiriet.
Un monde parfait animé par JEAN-MICHEL THIRIET !

Voyez ses deux pages PARADIPOLIS (66 & 67) dans le Fluide 493 ce mois-ci...
Restons positifs. Aimons la vie. Célébrons-là. Buvons un coup. Puis prenons un avocat.
Grand écart : LA REINETTE DU VIGAN par le même impayable Thiriet.



On avait déjà diffusé ça dans le coin...

30/05/2017
Le très photogénique YVES FRÉMION, nos plus respectables lecteurs les moins cataractés voient bien de qui on parle, se présente (encore, oui) aux élections législatives. Celles du 11 juin 2017 prochain.
Écolo il l'est (son député est Duflot, dans la 6e, circonscription hein, de Paris - 75), son jean est en chanvre bleu et ses mains dans ses poches. Ses moustaches sont, tout comme ses doux cheveux, en éponge naturelle et ses lunettes en chocolat équitable. La chemise, elle, est intraçable... Nathalie, sa collègue, en reste bras croisés.
Le temps d'une micro-sieste et il sera temps de voter, les copains.
Yves, dans un restaurant du onzième (arrondissement, cette fois) de Paris vers 2013/2014, je sais plus. C'était un bouclage, of course.

29/05/2017
en tout cas, relâche un peu.
Comme je me trouvais propriétaire d'une petite quinzaine de jours off, ben je me suis dit comme ça : si je faisais le tour du monde histoire de trouver un endroit où pourrait se dérouler le prochain bouclage ? Hm... m..? 
J'étais juste en Miles, aussi me revoilà comme il y a deux ans dans les Antilles, Guadeloupe. Dont j'ai pu faire le tour.

Deux lieux ont particulièrement retenu mon attention selon quelques critères basiques requis pour ce genre d'événement : éloignement relatif des voisins, bonnes bouteilles, bonne bouffe, capacité d'accueil, grande patience du patron.

1. La Touna, le nez dans la mer des Caraïbes. On dégustera langoustes, chatroux, lambis, vivaneaux, poulets, ouassous, marlin et quelques autres délicats trucs.
Beau plancher, confortable on peut y dormir sous certaines conditions (autour de 4,32g).

2. Un autre, le Coco Café, Porte D'enfer, croisement Atlantique/Caraïbes. Les langoustes y sont aussi de la fête selon le bon vouloir se bouger des pêcheurs du coin qui n'ont pas toujours que ça à foutre, de pêcher.
Attention : Les piafs du coin se servent directement dans votre assiette ! Faut faire avec.

Pour dormir ici, la plage. Voilà, c'est simple. Si petit frimât nocturne (ça peut quand même friser les 23° vers minuit-une heure), les sargasses échouées feront un délicat et douillet couchage. Bon, ça pue méchant mais enfin, il sera "tard", hein ?

Pour les auteurses : prévoir crème solaire indice 50 et d'aimer le rhum.

J'attends maintenant rapidement un avis, un choix, de la nouvelle et éclairée taulerie en chef de Fluide Glacial.
J'ai bon espoir, si, si, j'ai bon espoir. Globalement...
Autre lieu possible, mais terrasse un peu près de l'eau quand même...

28/05/2017
Je t'aime. Même si, tu sais, ordure, je t'aime...
Le village d'Artas revendique être le « berceau de la Fête des mères ». En effet, le 10 juin 1906, blablabla...

12/05/2017
Tiens, bah oui, c'est pile la date de sortie en kiox du 493 de Fluide. On a du bol.
La couv, un revenant ici, c'est Chauzy et c'est beau.
L'histoire derrière, c'est un bouquin. Un bouquin de Pelot. Pierre Pelot. Le papa de Dylan, ouais...
L'été en pente douce, les amises, c'est pas de la merde. C'est de l'Amour.
C'est un film aussi. En couleur.
Le premier juin 2017, oubliez pas !
Tiens, une première page (la 7, du Fluide 493.)

10/05/2017
des vrais !
Tiens, andouille, Thiriet qui a la plume alerte comme tu as, va savoir, la plerme alute. Bien-sûr que ça ne veut rien dire, mais tu es là, à rien branler, sur internet...
N'as-tu pas mieux à faire ?
Bisou.
Allez, un autre (dessin) :

07/05/2017
J'ai intercepté ton courrier mais que tu as en masse...

Je ne résiste pas à l'envie d'éditer ici un de ces petits trésors exprimés du cerveau des merlans humains qui, presque chaque jour et partout sur l'hexagone de la France, réussissent à dessiner dans le merdier ambiant un petit sourire, certes narquois, sur nos lèvres pincées.
Continuez les gars/filles !
Merci à CONSTANCE, vigilante lecteuse qui s'est de plus fendue d'un commentaire approprié :
Celui là est tellement énorme que Fluide doit sans doute l'avoir déjà reçu. Le cas échéant il me semble que cette rencontre hors du commun des deux mondes merveilleux que sont la coiffure et la religion chrétienne mérite le détour à Albi. Et bien dégagé derrière les hosties s'il vous plaît!
Amen.
Retrouvez Movida au meilleur d'elle-même chaque mois dans Fluide Glacial et, surtout, n'hésitez pas à lui écrire !

Écoutez

Une colonne à la Une
Page 3
Page 42
Page 1
Page 1