Fluide Glacial, Indispensables
Fluide Glacial 454 en kiox aujourd'hui
15

Fluide Glacial 454 en kiox aujourd’hui

Ne le manquez pas il y a un bon gros dossier sur Daniel Goossens !
454

Posté par le 13/03/14 || TAGLES :

15 Réponses à " Fluide Glacial 454 en kiox aujourd’hui "

  1. jules says:

    Abonné pendant des années et des années (de 1996 à 2003, je crois, puis de 2007 à aujourd’hui), je commence à me poser de sérieuses questions sur mon abonnement… Le nombre de pages a augmenté, mais la qualité n’est pas proportionnelle… Et ce numéro en est une illustration. Qu’y a-t-il de drôle (car c’est un magazine d’amour) dans “Amis pour la vie” ? Dans la plupart des longs textes des marges ? Dans “Trop mimis” ? “Space Serenade” est affligeant. “Marchalot est un dingo !” est ce qu’il y a de pire. “Le tampographie” commence vraiment à être lassant. Mis à part le “parcours”, les pages de Haudiquet sur Goossens sont inintéressantes à un point incroyable. Les questions de l’interview de Goossens sont pompeuses et ridicules. (Un exemple : “Borges disait que, alors que Flaubert avait écrit tout d’abord “Bouvard et Pécuchet” dans une visée satirique, en en faisant l’archétype des stupides bourgeois du XIXè siècle ne comprenant rien à rien, cinq années de coexistence les avaient fait lui ressembler tant qu’il finit par se réconcilier avec eux.” Qu’est-ce que c’est que cette phrase ?…) “Les carottes sont cuites” : une page de perdue. “La conserverie” : c’est l’esprit Fluide, ça ? C’est du copinage ? Je ne comprends pas. Je n’ai jamais vu ça dans aucun Fluide… Les deux pages de “Complètement tarés” sont-elles d’un niveau acceptable ? “Tom la pomme” est vulgaire, même pour un petit de 5 ans. Je n’ai pas encore lu la suite… Mais ça fait beaucoup. Peut-être est-ce un numéro raté… Je dis ça parce que même les Bidochon, en quatrième de couv’, m’ont paru bien décevants (moi qui ai tous les albums à la maison, je sais un peu de quoi je parle)… – Voilà. Désolé pour ce message. Mais je me sens remonté. (Au fait, j’avais comme une prémonition : dès la page 3, il était indiqué : “Notre prochain numéro paraîtra le jeudi 13 mars 2014.”) Allez, monsieur Lindingre, il doit bien y avoir des gens talentueux qui traînent en France et qui peuvent combler l’absence des nombreux super auteurs qui ont déjà publié ici…

  2. jules says:

    (Quelques fautes dues à mon correcteur automatique se sont glissées dans mon message… C’est pas “amour”, mais “amour” (en même temps, pourquoi pas ?)… Etc.)

  3. jules says:

    UMOUR (voilà)

  4. Doc Flebus says:

    A méditer (et à faire passer à Lindingre, merci) :
    “Fluide s’imposera tranquillement comme un des meilleurs mensuels, dans une BD peu à peu frappée par la crise. Les raisons dans son succès, outre le talents des ses collaborateurs, sont multiples : pas de publicité, un prix bas (grâce au choix du noir et blanc), une équipe qui ne change qu’en douceur (quand on achète le journal on sait ce que l’on va lire), et le goût sûr de Gotlib qui fédère le tout autour d’une idée précise de l’humour. Lorsque Gotlib prend sa retraite de patron du journal, ainsi que son ami Diament, le journal est vendu aux éditions J’ai Lu (Groupe Flammarion), et Jean-Christophe Delpierre prend la rédaction-en-chef, sans changement brutal ni majeur.
    Delpierre fait évoluer lentement la formule sans la bouleverser, engage de nouveaux dessinateurs sans virer les anciens [...]. Le titre s’envole, au moment où un à un ses concurrents disparaissent, dans le fracas des “nouvelles formules” et des coups de “marketing”, dans les changements permanents d’équipe et le vide éditorial. La stabilité a payé”.
    Frémion, “Goossens, un mec pas ordinaire” (Bethy1997)

  5. Max says:

    En occultant le vain débat des goûts et des couleurs, gageons néanmoins que Yan Lindingre et l’équipe de Fluide se livrent tous les mois à un exercice salutaire : faire de chaque numéro une sorte de “laboratoire”, avec son lot de surprises, d’expérimentations, d’accidents et parfois de ratés. Certes, il y a dans Fluide des séries ou rubriques qui me laissent indifférent. Mais les réussites de la nouvelle ligne éditoriale sont également nombreuses. A ce titre, les pages de certains auteurs jugés plus “difficiles” ou “peu accessibles” -expressions toutes relatives- comptent parmi mes favorites de cette nouvelle mouture (Mahler, Marchalot, Sourdrille, Planchon, Pochep, Pinet, Menu, …).

    Bien à vous.

  6. (Requis) says:

    Bonjour Fluide Glacial, j’adore ce que tu fais c’est cool.

    Par contre j’aurais aimé plus de clarté quant à la retraite de Messieurs Frémion et Léandri, on a même pas eu le droit à une petit mot d’au revoir. Les chroniques du dérisoire me manquent profondément.

    Merci

  7. tirié says:

    transmis à bruno, mais il est en grand voyage en amérique du sud, il vous répondra à son retour..

  8. jules says:

    Les goûts et les couleurs, certes. Il est toujours difficile de discuter quand il s’agit de cela. Et puis, il y a divers degrés imperceptibles. Par exemple, Tom la Pomme me met hors de moi, tandis qu’avec Harald et Hans, je rigole… Allez savoir pourquoi !
    Hugot, depuis que je le connais avec Pfelelep (cela fait donc plus d’une quinzaine d’années), est le seul avec qui je n’ai jamais réussi, ce qui fait que, invariablement, je ne le lis plus. Pour moi, c’est du “Duc Béton”, même si c’est mieux. “Duc Béton”, c’est la série la plus mauvaise (à tous points de vue) qu’il m’ait été donné de lire dans Fluide… Enfin bon, les goûts et les couleurs…
    Quoi qu’il en soit, Fluide ne pourra jamais être pire qu’avec Christophe Goffette… Lindingre me paraît mille fois plus intelligent, indépendant et “fluidesque”.
    Et à moi aussi, Léandri me manque diablement. Même s’il participe encore aux hors-séries, je suis perdu…

  9. Doc Flebus says:

    Comment ça le “prochain numéro paraîtra le 13 mars 2014″ (c’est sous le sommaire) ?

  10. Doc Flebus says:

    “…Yan Lindingre et l’équipe de Fluide se livrent tous les mois à un exercice salutaire : faire de chaque numéro une sorte de “laboratoire”, avec son lot de surprises, d’expérimentations, d’accidents et parfois de ratés…” (Max)

    @Max : Ben, c’est pas avec ça que je vais me réabonner.
    Je vais pas faire la liste des derniers arrivés, qui changent tous les 4 matins, mais c’est pas avec ça que Fluide retrouvera son Esprit d’antan.
    On va encore dire que je râle mais y a vraiment des trucs consternants.
    Alors, on va dire que je vais attendre que le professeur Lindingre ait terminé ses expérimentations pour voir si ça vaut le coup de me réabonner.

  11. Doc Flebus says:

    Quant au bon gros dossier sur Goossens, 9 pages, j’appelle pas ça “gros”. Quant on voit qu’Edika avait eu droit à 30 (je crois) pages, même s’il y avait beaucoup à redire sur leurs contenus.
    Mais, bon, on va me dire que pour Goossens, c’était un dossier et pour Edika, c’était un hommage. Alors, quand, un hommage à Goossens ?
    Allez, je retourne relire “L’encyclopédie des bébés”. Bon week-end.

  12. Ah ouais, 13 mars, on a tous vu.
    Une malencontreuse erreur.
    On a tous vu.
    On a aussi coupé les mains de toute la famille du responsable, puisqu’il en faut un.
    Prochain Fluide (455) : 17 avril 2014.

  13. Doc Flebus says:

    Il aurait plutôt fallu couper les mains de celui qui l’avait fait.
    17/04 : c’est noté.

  14. Goodme says:

    J’achète tous les numéros depuis toujours. Enfin presque tous. Celui-ci je ne l’ai pas pris car la couv me faisait pas marrer. On dirait un Echo des savanes.

(Pour associer une jolie image à votre adresse e-mail courante : http://en.gravatar.com/)

Répondre quelque chose...