N°443 mai 2013
» Édito | Images |
Fluide Glacial  NUMRO 443
Couv. : Fabcaro | 68 pages | 3,90€
mai 2013
  Fabcaro
Les cochons
Tout est bon dans le... ouais bon.
Tiens, voilà du boudin. Mais pas que...
Avec ce mois-ci dedans→ Aranega, Dupuy, Lindingre, Bouilhac, Haudiquet, Frémion, James, Fabcaro, Bengrr, Hugot, Jean Solé, Casoar, Bouzard, Isa, Fioretto, Jampur Fraize, Plonk & Replonk, Lefred, Planchon, Mo.cdm, Pixel, Reuzé, Trapier, Thiriet, Libon, Relom, Besseron, Felder, Vuillemin, Martin


Fluide Glacial Mensuel N°444
Fluide Glacial Mensuel N°442

l'Édito
Saint Doux, Priez Pour Nous
par Yan Lindingre
Il était une fois six petits cochons : Nif, Nif, Naf, Naf, Nouf et Nouf. Enfin... je parle de la version originelle de la fable que tout le monde connaît. Une sorte de proto-les-trois-petits-cochons, une espèce d'ancien testament porcin en quelque sorte.
C'était pas de la tarte à leur raconter aux mouflets cette fameuse histoire avec tous ces gorets homonymes au générique. Le narrateur était contraint d'entamer son récit en l'embrouillant par des tas de précisions liminaires alambiquées du type : "Il était deux fois, Nif, Nif… Enfin, je veux dire qu'il y avait Nif le gros, dit "gros Nif", dit "Jambonneau la Saumure" à ne pas confondre avec "Nif Gueule d'Ange", plus connu sous le nom de "Petit Nif", ou encore "Nif le Corse", dont je vous parlerai plus loin…", etc., etc.
Il était ensuite question de Naf et de Naf. outre le fait qu'ils étaient flanqués du même blase, les deux Naf se faisaient un malin plaisir d'emberlificoter le tableau en se trimballant toujours côte à côte, genre inséparables, sapés identique et ne s'exprimant que de conserve. Ce qui à leur décharge pouvait se concevoir puisqu'ils étaient frères jumeaux et même un peu siamois du côté du jarret. Cela leur valait de se faire cloquer toutes sortes de sobriquets, parmi lesquels : "Gras-Double et Double-Gras", "le groin à 4 trous", "la tirelire à deux fentes" et j'en passe.
quant à Nouf et Nouf, assez généralement rebaptisés "Pork & Pig", "halal et Kascher" ou "Escalopes et Boudin Blanc", ils s'étaient rencontrés lors d'un séjour thalasso à "Rillettes et Vacances", un élevage intensif des Côtes-d'Armor. Ils avaient fait l'amour dès le premier soir dans les bains de boue du spa et ne s'étaient dès lors plus jamais quittés. Nouf, bien que marié à une très charmante truie qui lui avait donné 27 adorables nourrains, (parmi lesquels quelques célébrités : Porcinet, Piggly et Babe) n'hésita pas un instant à virer irrévocablement sa cuti et à s'abandonner définitivement aux saillies fougueuses de Nouf (je veux parler de l'autre Nouf, dit "Boudin Blanc" ou "Rosette de Lyon" pour les intimes). Ajoutiez à cette distribution les deux grands méchants loups et vous obtiendiez un ragoût de porc totalement indigeste. Ainsi au cours des siècles de dans le temps, les charcutiers-copistes qui en avaient assez de devoir raturer leur vélin, d'encombrer leurs pages d'innombrables astérisques et de renvois intempestifs (burp' !), ont fini, frappés au coin du bon sens sur le billot de la logique, par réécrire cette fable, la vulgariser en somme, tout comme pareil que la bible de Jésus-Christ. Forts de leur succès, ces mêmes charcutiers- copistes se sont ensuite illustrés en entreprenant dans la foulée la rédaction d'une célèbre édition du Coran intégralement couché sur des tranches de jambon avant de terminer hachés menu en chair à merguez. Mais ceci est une autre histoire. Bref, nous sommes donc en mesure à présent de vous livrer dans ce même numéro deux versions totalement différentes et inédites de Nifnif, Nafnaf et Noufnouf. Deux versions, deux écoles, deux schismes!!!

En effet, nous pensons qu'avec deux Nifnif, deux Nafnaf, et deux Noufnouf, toute cette belle histoire cochonne garantie sans porc de cheval sera enfin bien plus claire pour tout le monde.

 Quelques images qui bougent du bouclage du 21 mars 2013
 Vidéos de bouclage : totodernoncourt