479 7 avril 2016
» Édito | Images |
Fluide Glacial  Si t
Couv. : Pixel Vengeur + Fabcaro | 84 pages | 4€90
7 avril 2016
  Fabcaro
Gai Luron est de retour et dans Fluide !
Et on est bien content car c'est un événement ! Y a qu'à voir les frais engagés par la direction rien qu'en confettis !
- Jacques, tu sais que je veux plus m'énerver parce que c'est mauvais pour mes nerfs. MAIS : C'EST QUOI CE CLÉBARD SUR LA PISTE ??
- Ben c'est les gars de Fluide qui m'ont demandé.
- Demander quoi ?
- Ben de garder le toutou le temps qu'il puissent aller à la piscine et pis chercher du vin pour la fête.
- Ce chien RONQUE ! En plein milieu de la répète de la revue de ce soir !
- Il est gentil...
- Quelle fête au fait ?
- Ah je sais pas, ils se sont barrés avant que pose la question... Ils vont revenir.
- Ben tiens.
- Allez, dégage le cleps des cuisses de poulettes...
- Ok patron.

Bonne lecture
Avec ce mois-ci dedans→ Aranega, Lindingre, Gérard Viry-Babel, Pixel Vengeur, Fabcaro, Duveau, Thiriet, Berberian, Lefred-Thouron, Felder, Cizo, Salch, M. le Chien, Joan, Philippe Sohier, James, Movida, Mo/cdm, Houssin, Bernstein, Casoar, Hugot, Haudiquet, Libon, Le Borgne, Fioretto, Marchalot, Pochep, Pierre Place, Joseph Safieddine, Félix Moureau, Mahler, Ostermann, El Diablo, Trapier, Pluttark, Moricio, Tronchet, Baumann, Camille, Sourdrille, Vuillemin, Martin


Fluide Glacial Mensuel N°480
Fluide Glacial Mensuel N°478

l'Édito
GAI-T-EN-TRAIN ET BOUTE-LURON
par Yan Lindingre
Au départ il y avait le boute-en-train. Boute-en-train : nom masculin invariable (de bouter, pousser, et en train, en mouvement). En d'autres termes, le boute-en-train est une personne qui met les autres en mouvement, en gaieté.
On peut donc légitimement postuler que Gotlib est le boute-en-train de Gai-Luron. Son Gepetto en quelque sorte. C'est lui qui le met en mouvement, en gaieté. Enfin... Tant que faire se peut. Car Gai-Luron n'est pas un personnage de BD comme les autres. Gai-Luron est un personnage de BD différent. Il défie les lois de l'art séquentiel. Là où les autres caractères tendent à donner du rythme, de l'ellipse, Gai-Luron, lui, traîne des lattes, tire au flanc, glande... et même pas sudoripare. Il ne sue pas, car il ne court pas. Il ne court pas car il n'est pas pressé. Il n'est pas pressé car il se fout de tout.
Le sens commun nous permettrait d'attendre d'un gai luron qu'il soit au moins gai. Et si possible, luron ! Le Luron, par exemple, était gai... plutôt comme un pinson ! Alors que Pluto était gai comme Mickey qui lui en pinçait pour Minnie. Gai-Luron quant à lui en pince pour Belle-Lurette, mais il est plutôt gai comme Droopy.
Et puisque nous parlons de Luron et de Lurette (ce qui est assez rare de nos jours, on en conviendra), sachez que : Luron : (nom commun) (Vers 1500) Faisait lure, lureau, lurete au féminin, en ancien français ; apparenté à lurette (“sornette”), lurer (“dire des sornettes”), turelure.
On mesure le niveau d'érudition du boute-entrain Gotlib ! Pas un mec qui bosse à lurelure, le Marcel ! Gai-Luron et Belle-Lurette sont donc beaux et bien liés par l'étymologie. C'est toujours mieux que par l'éthylographie, vous me direz.
Après Babar, Gai-Luron a été mon personnage d'illustrés favori. J'étais fasciné par ce dessin qui le représente rêvant qu'il dort, faisant un rêve dans lequel il... dort. Je me suis toujours demandé s'il était possible de rêver qu'on dort et de se réveiller à l'intérieur de son rêve, persuadé qu'on a repris pied dans la vie réelle alors qu'on est toujours dans les bras de Morphée. Eh bien, ça m'est arrivé une fois. Et à mon réveil, le vrai réveil (encore que, de temps en temps, je me demande si je n'y suis pas toujours encore), j'ai immédiatement pensé à Gai-Luron. Enfin, les super-pouvoirs d'un héros de BD étaient à ma portée ! A la portée de millions de petits enfants !!!

Je crois que si les sociologues s'étaient davantage penchés sur l'oeuvre de Gotlib, ils auraient découvert le pot aux roses concernant la génération Bof, la génération Y... Ces hordes de branleurs toutes catégories, ados récalcitrants, amorphes, narcoleptiques, teenagers glandeurs à vie, adulescents inconséquents et feignasses, ne sont que les produits malfaçons des lectures mortifères de la saga de Gotlib susnommée. Quatre générations sacrifiées sur l'autel de la Gai-luronie. En somme (quand j'écris en somme, ça me fait bâiller), Gotlib a fait pire que les guerres napoléoniennes. Et je ne déroge pas à cette fatalité. Embringué tout petit dans ces lectures pervertissantes, je suis devenu... le roi des glands ! Bref, ce n'est pas le retour “tonitruant” de Gai-Luron qui va faire revenir la croissance en France.
Grâce à ces nouvelles aventures, de nouvelles générations de bons à rien vont voir le jour, et Fluide Glacial sera enfin le maître du monde !!!!!
Gai-Luron is back !
Comme aurait dit son cousin d'outre-Atlantique, Droopy, le look-a-like “boute-en-train” de Gai-Luron :
“You know what ? I'm happy ! ”
GAI BOSS

 Quelques images qui bougent du bouclage du 3 mars 2016
 Vidéos de bouclage : totodernoncourt
 Quelques photos du bouclage du 3 mars 2016
 Photos de bouclage : totodernoncourt