N°465 12 février 2015
» Édito | Images |
Fluide Glacial  Ciel !
Couv. : Edika | 84 pages | 4€90
12 février 2015
  Edika
Ciel ! Mon frigo !
"Le frigo, c'est un temple !!"
Il en disait des conneries, mon père. Celle-là était une grosse.
"Quoi ?? Plus de bières dans le temple ?!" il disait. "Je vais devoir faire un sacrifice !"
Et PAF ! Ma mère s'en mangeait une.
Bonne lecture.
Avec ce mois-ci dedans→ Aranega, Lindingre, Fabcaro, Erre, Waldeck Leroc, Dutreix, Reuzé, Fayol, Fioretto, Haudiquet, Witko, Bernstein, Plonk & Replonk, Lefred-Thouron, Felder, Cizo, Geoffroy Monde, Elosterv, Thiellement, Baumann, Vandermeulen, Oncle Gilbert, Menu, Casoar, Hugot, Bouilhac, Raynal, Camille, Besseron, Duveau, Thiriet, Édika, Devié, Pourquié, Zanello, Texier, Ostermann, Houssin, Piotr, James, Bengrrr, Ju/cdm, Vuillemin


Fluide Glacial Mensuel N°466
Fluide Glacial Mensuel N°464

l'Édito
MARRI, MON CIEL !
par Yan Lindingre
L'autre soir vers minuit et demi, je rentre du bistrot* comme tous les soirs. J'arrive dans mon immeuble : ascenseur en rade ! Je me farcis les douze étages à la sauce "premier de cordée". Devant ma porte d'entrée, fourbu, je défouraille ma clef, ferme l'oeil et le bon, me concentre sur la serrure, frappe au coeur, tac ! Tape à côté de la cible. Pas rancunière, la lourde s'entrebâille comme un sésame sans même coup féru. Point de chevillette à tourner ni bobinette à choir. Je gagne mes appartements dans la pénombre, me dirige à pas de velours tel le loup vers sa tanière, BLANG ! MERDE ! Putain d'abat-jour ! Je tente de rattraper à l'aveugle la lampe qui vacille, mouline, twiste again, m'emmêle les crayons, glisse, VLAN ! BADABOUM ! "Bling" fait l'ampoule, "Bordel !" lui réponds-je, etc. Me relève à tâtons, reprends mon périple direction la piaule conjugale. Arrive à bon port, m'épluche soigneusement, entrepose mes sapes bien pliées au pied du paddock, et me glisse loilpé dans les douces toiles. C'est à ce moment que, ma vue s'accommodant à l'obscurité, je commence à distinguer à la proue du plumard non pas deux, non pas quatre messieurs-dames, mais six arpions. Beau être à moitié torché, j'ai pas la berlue ! Les miens, ceux de bobonne, chez moi, deux et deux, ça fait quatre ! Je secoue énergiquement l'amour de ma vie : — Chérie, réveille-toi ! On est pas tout seuls ! — Mmmm ? ! Quoi, t'as encore vu les Martiens ? — Non, là, au bout du lit : y a six panards !!! — Qu'est-ce que tu me débagoules ? Moi j'en vois quatre ! — Quatre ? — Ben oui, enfin, tu bigles ou quoi ? ! Va les compter, tu verras bien qu'y en a que quatre ! Je m'extrais du pieu, m'approche des nougats… 1, 2, 3… 4… C'est pourtant vrai… Y en a que quatre. J'en perds mon algèbre. — Tu vois, je te le disais bien. Allez, Maurice, viens te recoucher ! Maurice, qu'elle m'appelle… Cette fois-ci, j'en perds mon latin ! Allez, ça suffit les mystères : j'allume la lumière : clic ! C'est alors que tout s'illumine ! Et de un, c'est pas ma femme ! Et de deux, c'est pas ma piaule ! Et de trois, c'est pas chez moi ! Les révélations en cascade !!! Des couvertures émerge une petite tête hagarde : Ciel, Jeanine ! C'est… ton mari ? Jeanine : Ciel… Heu, ben… non ! Ça devient de plus en plus clair. Remontant les escaliers à pince, pas rat, je m'en suis tartiné 13 à la douzaine. Un dernier étage en prime que je me suis offert. Tout de go, je m'excuse auprès des voisins adultérins, me repoile, m'esbigne fissa, Badaboum ! match retour dans l'abat-jour du salon, vite… la cage d'escalier. Je rembobine d'un étage, 12e c'est bien ça, porte C, cette fois-ci, pas de doute, on y est. Home sweet home ! Paillasson, serrure, clic la clé, clac la clenche, clos sans claquer, puis claudique comme l'éclair le coeur battant... Ouf ! C'est bien ma femme dans le pageot : A ses côtés, Jean-Louis son amant qui ronfle du sommeil du juste. Je me sens tellement rassuré tout à coup. Moi : Chérie, tu devineras jamais ce qu'y m'est arrivé ! Jean-Louis : Ciel , tu nous fais chier, Lindingre ! Y en a qui voudraient bien dormir !
* (L’Oiseau sans tête, 3 rue Beaurepaire 75010 Paris)

http://www.fluideglacial.com/pages/charlie
 Quelques images qui bougent du bouclage du 8 janvier 2015 (le lendemain du 7...)
 Vidéos de bouclage : totodernoncourt
 Quelques photos du bouclage du 8 janvier 2015 (le lendemain du 7...)
 Photos de bouclage : totodernoncourt