SÉRIE OR N°69 23 décembre 2014
» Bonus | Édito |
Fluide Glacial  Putain, 40 ans 
Couv. : Jean Solé | 100 pages | 6€50
23 décembre 2014
  Jean Solé
Joyeux bonanniversaire Fluide 
Un spécial 100 pages qui revoit 40 ans de déconnades et de poilades mais pas que. On acclame les vieux et on salue les jeunes. C'est pas fini...
Ouais. Quarante années d'Umour, de Bandessinées, de premiers avril, de hohoho, de hahaha, de noir & blanc, de couleurs, de peaux de bananes, de p'tits nichons, de grosses fesses, de banquets dispendieux, de jeunes, de vieux, de c'était mieux avant, de plaques d'égoûts, de poilades rigolotes, de déconnades outrées, d'excès à toute heure, d'idées géniales, de chevelus à poux, de chauves de la tête, d'internet à vapeur, de tâches de vin, de millions de dessins, de gros mots, de quéquettes dans les marges et d'Amour enfin. Vive Fluide !
Avec inside→ Gotlib, Alexis, lob, Solé, Hugot, Coucho, Léandri, Frémion, Goossens, Édika, Binet, Lelong, Kurtzmann & Davis, Giménez, Franquin, Foerster, Ralph Köning, Kamagurka & Seele, Tronchet, Maëster, Moerell, Dupuy & Berberian, Igwal, Lefred, Kafka, Kleude, Coyote Margerin, Lamorthe, Al Coutelis, Jake Raynal, Bouilhac, Blutch, Gaudelette, Larcenet, Ferri, Bouzard, Besseron, Thiriet, Le Borgne, Pinet, De Pins, Duveau, Reuzé, Pochep, Sattouf, Fioretto, Haudiquet, Deup, Bernstein, Pourquié, Chauzy, Bertail, Loïs, Pedrosa, Clarke, Relom, Libon, Isa, Vuillemin, Julien & Mo/cdm, Aranega, Lindingre, Fabcaro, Erre, James, Bengrrr, Pluttark, Terreur, Dutreix, Zanello, Planchon, Dylan Pelot, Plonk & Replonk, Menu, Camille, Pix, M. Le chien


Fluide Glacial Série Or N°hs70
Fluide Glacial Série Or N°hs68

l'Édito
FLUIDE GLACIAL A QUARANTE ANS, MOI QUARANTE-CINQ.
par Yan Lindingre
Je me revois encore marmot, ce beau matin brumeux, dans ma Meurthe-et- Moselle natale, poussant la porte du PMU de ma cité (Chez Colette) pour aller acheter mes Gauloises.

C'était comme ça, chez moi. On essayait de choper le cancer des éponges avant d'être obligé d'aller se coltiner la silicose à la mine dès 10 piges. Tubard ou cancéreux, ça nous permettait au moins de rester bosser dans les bureaux. Non, là-dessus, le père Wendel était assez cool.

Je commande un Ricard à la taulière, grille ma première pipe (on avait le droit de fumer dans les bistrots à l'époque) et me dirige vers la table aux canards pour mettre la pogne sur mon "Turfiste". J'étais assez branché courses dans ma prime jeunesse. C'est là que je découvre ce machin... Fluide Glacial, le numéro 1 avec le fakir sur la couverture. Une vraie claque ! Moi dont la vie n'était que gaudriole, ce journal, ça me parlait méchamment ! J'ai pris cette petite merveille dans mes petites mains pour ne plus jamais la lâcher. Par contre, j'ai dû attendre la fn du CP pour savoir le lire entièrement.

Dès lors, je me suis juré de changer de projet professionnel. J'irais bosser à Fluide Glacial ! Pour diverses raisons, le métier d'humoriste me disait plus lerche que d'aller pousser des wagonnets. La mine, non, le porte-mine, oui !

Ça a pris du temps. Vingt-cinq ans exactement avant que la porte s'ouvre. Celle du journal, donc.

C'est un petit chevelu à moustache qui m'a ouvert. Je me souviens encore de son accent corse et de ses mots chaleureux : "Qu'est-ce que vous voulez ? Monsieur Marcel n'est pas là. S'il vous plaît, monsieur... vous allez où comme ça ?!" Une fois dans la place, j'ai gravi tous les échelons de la connerie un à un.

Et me voilà à présent responsable d'exploitation. Ce journal, je lui dois tout. Et entre autres et non des moindres d'avoir certainement échappé à un coup de grisou.

Ce journal, pour moi, c'est une madeleine de prout dont je me bâfre chaque jour.
Directeur France

Mettons le point sur le "I"
B. Léandri