Leblog
Alexandre Coutelis
Alexandre Coutelis est né à Paris le 8 février 1949.
Après de courtes études, il exerce diverses professions : ajusteur-monteur, apprenti dessinateur chez un architecte puis chez un ingénieur. Sa passion pour le dessin le décide à suivre des cours du soir. Dès ces années d'apprentissage, il n'hésite pas à aller montrer ses travaux à René Goscinny, rédacteur en chef de Pilote . Il fait alors la rencontre déterminante du dessinateur Fred qui convainc ses parents que la bande dessinée est un métier comme un autre ! Après son service militaire, il entre à l'ORTF en 1970. Il y dessine des génériques d'émissions. En mars 1971, il entre à la rédaction de Pilote . Il y conçoit diverses pages d'actualités. Débute alors une longue carrière d'illustrateur de presse. Comme il s'amuse à le dire : "un dessin propre et lisse est signé Al Coutelis " ! Il publie dans de très nombreux quotidiens et magazines (Libération , Le Monde , L'Humanité , L'Equipe , Le Parisien , Le Nouvel Observateur , L'Expansion , Sciences et Vie ). Son talent sera d'ailleurs récompensé par le Grand prix du dessin de presse que lui décerne le SNDP en 1972. Après avoir signé des planches de bandes dessinées dans divers magazines (Pif Gadget , Scoop , Fluide Glacial , L'Echo des Savanes , Charlie ), et les 180 épisodes de Goimbax, le VRP masqué en 1976-1977 dans le quotidien lyonnais Le point du jour , il publie Le Cimetière des fous sur un scénario de Rodolphe (Dargaud, 1984), et La Dame de Singapour sur une histoire de Francis Lambert (Dargaud, 1984). Avec Jean-Michel Charlier , il réalise en 1985 Chuck Dougherty, le privé (Casterman, 2002). Charlier lui propose ensuite de reprendre le dessin de Tanguy et Laverdure . En 1988 paraît ainsi Survol interdit (Novedi), le dernier et très réussi album des aventures des célèbres Chevaliers du Ciel. Le décès de Charlier en juillet 1989 mettra un terme à cette collaboration alors que Coutelis dessinait les premières planches d'une nouvelle histoire restée inédite. En 1991, Coutelis signe avec les scénaristes Godard et Bollée une déviation du Vagabond des Limbes (Les 13 transgressions , Le Vaisseau d'argent). En 1992, il réalise Man, super-héros polyvalent (Albin-Michel) avec Philippe Setbon . Parallèlement, il illustre divers livres et collabore à de nombreux ouvrages collectifs en compagnie de Lob , Gotlib , Christin , Moebius , Pecqueur , Chabat , Karl Zéro … Avec Didier Tronchet , il signe la série humoristique Bienvenue à Welcome Land (Audie - Fluide Glacial, deux tomes). La fin des années 1990 voit l'apparition de la série AD Grand Rivière (Casterman, quatre tomes parus). Contant les enquêtes d'un policier noir en région parisienne, cette série dénonce tous les excès et s'avère des plus originales dans le paysage de la BD d'aujourd'hui. Le dessin de Coutelis révèle un artiste protéiforme. Son trait se fait rapide et humoristique dans ses strips destinés à la presse, et relève d'un réalisme à la Milton Caniff dans ses séries plus ambitieuses. Il est le cofondateur en 1995 du magazine "l'Allumé" et le fondateur en 2007 du magazine "CargoZone".